img

La chasse au phoque: Entre tradition et avenir

Le Nunavut est un fervent partisan de l’exploitation durable des ressources abondantes et renouvelables. Il encourage le recours au savoir écologique traditionnel pour assurer la sauvegarde de la culture inuit, une culture étroitement liée à son environnement.

La chasse au phoque est à la fois une expression de la culture inuit et un moyen de subsistance. En plus d’offrir une solution viable aux possibilités limitées d’emplois salariés, cette activité permet aux chasseurs indépendants d’absorber les coûts croissants de la récolte de subsistance et génère des emplois et des revenus dont tirent profit les producteurs inuit de produits à valeur ajoutée.

Les phoques ont contribué à la survie de l’espèce humaine dans tout l’Arctique canadien durant des milliers d’années. Pour les Inuit, habitants d’une terre aride et glaciale, le phoque était une source inestimable de nourriture, de vêtements et de combustible. De nos jours, la viande de phoque demeure une option alimentaire d’une grande valeur nutritive préférée aux produits d’épicerie provenant de loin. Les ressources naturelles disponibles dans l’Arctique sont au centre de notre subsistance et de notre identité culturelle, alors même que nos collectivités les plus reculées ont accès à Internet et adoptent plusieurs aspects de la vie moderne. La pratique des récoltes durables est une facette de la culture inuit qui contribue à bâtir l’avenir économique du Nunavut et qui encourage la transmission du savoir traditionnel d’une génération à l’autre.

Nous encourageons les visiteurs de ce site Web à naviguer d’une page à l’autre afin d’en apprendre davantage sur la chasse au phoque traditionnelle, son rôle important dans la culture inuit et les débats qui l’entourent.

img