Mode

LA RENCONTRE DE LA TRADITION, DE L’UTILITÉ ET DE LA MODE

Seal FasionC’est avec fierté que les Nunavummiut se vêtent de peaux de phoque. Les habitants de l’Arctique préfèrent encore porter les vêtements traditionnels, surtout les chasseurs qui dépendent de la chaleur et de la durabilité des vêtements de peau et de fourrure pour se protéger contre les éléments. La nouvelle génération se tourne également vers la mode fourrure. Grâce à la rencontre des besoins pratiques, de l’esthétique et des influences traditionnelles, la fierté culturelle s’exprime à travers la mode. Le rôle premier des vêtements dans le milieu arctique est de garder le corps au chaud, mais cela n’a pas empêché de parer les modèles traditionnels de nouveaux motifs et de couleurs.

Les modélistes du Nunavut adoptent tranquillement des éléments et des techniques de confection développés par leurs confrères du sud. En revanche, les modélistes du sud qui s’intéressent à création de vêtements de peau de phoque adoptent des éléments de la tradition inuit. Des programmes de formation mis sur pied pour parfaire les compétences techniques des modélistes et des producteurs du Nunavut ont mené au raffinement de la production locale de vêtements. On compte parmi ces programmes des ateliers communautaires de préparation de peau de phoque et de couture, et un programme de certificat en conception et production de fourrure offert au Collège de l’Arctique du Nunavut
Nunavut designers have begun to adopt elements and techniques developed for milder climates. Southern designers interested in sealskin design, adopt elements from Inuit tradition. Programs aimed at increasing the technical proficiency of Nunavut designers and producers are bringing a sophistication to locally-made garments. Programs include local community workshops in skin preparation and sewing as well as a certificate program in fur design and production at Nunavut Arctic College.

LE DYNAMISME D’UNE ÉCONOMIE, LA FIERTÉ D’UN PEUPLE

PreparationLa fabrication de vêtements en peau de phoque au Nunavut fait aussi appel à d’autres matériaux naturels; par exemple, des boutons ou des boucles peuvent être faits d’os d’animaux. Les fourrures de bœuf musqué, de loup, de carcajou et de lapin servent également à la confection. La production de vêtements contribue à l’économie locale, tout comme elle symbolise l’importance de la faune au Nunavut.

Traditionnellement, la tâche de la confection des vêtements revient aux femmes inuit, qui transmettent leurs habilités et leur savoir-faire d’une génération à l’autre. Cette activité économique est également un facteur de valorisation d’une fonction sociale et culturelle importante au Nunavut.

 

img